D'un champ de blé, un jardin anglais

La naissance d'un jardin anglais


Été 1994

D'habitude, les gens qui passent ce coeur de ferme banal en plein milieu des champs ne pensent pas . . .


Été 2002

« Quel endroit merveilleuse
pour un jardin anglais ! »

Mais, Edmond et Sylvia sont des anglais - et ça explique tout !


Notre Château (1994)

En 1994, ayant pris une retraite anticipée, nous avons décidé de quitter le nord d'Angleterre pour nous installer dans le Sud Touraine, où nous espérions créer le jardin de nos rêves.

Pourquoi la Touraine ? Parce qu'ici la terre est merveilleusement riche et le temps idéal avec ses saisons qui changent d'étés longs et chauds en hivers courts et froids.

Et après tout, c'est ici que l'aristocratie française a choisi de construire leurs plus beaux châteaux et jardins.

Quand nous sommes arrivés, les champs étaient recouverts de blé, par endroit jusqu'à un mètre de la maison et ce n'était qu'après la moisson que nous avons pu nous mettre au boulot. Nos oies ont essayé de faire plus vite en frayant un passage à travers le blé mais sans grand succès. Mais c'était sympa, quand même.


La grande évasion


Notre voisin nous a fait un chemin de terre a travers les champs


Cinq ans et quelques buissons plus tard

Nous avons pris une feuille vierge et commencé à planifier - l'allée courbée qui menait vers la maison passerait à droite, longée tout le long par un parterre planté avec des couleurs rouge vif et jaune, et le verger caché à gauche. Voilà de quoi nous occuper pour une année ou deux !

Cliquez sur les images pour les afficher pleine fenêtre

D'un champ de blé, un jardin anglais

La naissance d'un jardin anglais

Page suivante

Potagers, plantations et parterres

Dernière page

Les travaux continue

Des orchidées sauvages dans mon jardin

Texte, photos : Edmond
Mise en page : T-T-Web

Edmond Edmond@FR37.net

La bande sonore est l'Étude Vent d'Hiver Op 25 No11 de Chopin. Robert Finley au Clavinova.